Sekhmet, la déesse sauvage

François Gravel

Québec-Amérique Jeunesse

Sujet : Steve et ses amis du club littéraire des Cadavres exquis reçoivent des cadeaux pour le moins macabres pendant leurs réunions. Ils s’interrogent : qui laissent ces cadavres d’animaux à leur porte ? Jimmy, le concierge de l’école ? Jérôme, le gothique de la classe ? Les adorateurs de Sekhmet, cette redoutable déesse égyptienne qui se nourrissait de sang et qui semble avoir réapparu ? A force d’écrire des histoires d’horreur, on risque d’être pris à son propre piège…

Commentaire : Le mot cadavre apparaît vingt-trois fois dans le premier chapitre, sans compter ses synonymes… Le ton est donné d’entrée de jeu dans ce roman à l’ambiance macabre. Ecrite dans un style fluide et alerte, dans un vocabulaire contemporain, parfois argotique, l’histoire tient le lecteur en haleine, même si quelques passages sont un peu tirés par les cheveux. « La violence est partout, elle est en chacun et les histoires d’horreur, qui sont en réalité bien moins terribles que la réalité, permettent de l’apprivoiser», voici en substance le message que l’auteur semble vouloir faire passer. Contestable, d’autant plus que l’on a du mal à concevoir une visée pédagogique dans une atmosphère si malsaine, même si la chute atténue l’ensemble…

rédigé par ASM

TITRE AUTEURS ÉDITEURS
Sekhmet, la déesse sauvage François Gravel Québec-Amérique Jeunesse
AGE GENRE THÈME COTE
dès 15 ans romans Cruauté
Enquête
PAGES FORMAT ISBN PARUTION PRIX
172 11 x 18 cm 2764403909 15/03/05 10,65 
img/retour.png
 Retour